2

3 étapes (+2 conseils) pour utiliser la pensée positive en amour

pensee-positive-amour

Note de Morgan : ceci est un article invité rédigé par Lirone du blog revolutionpositive.fr. Je lui passe la main!

Vous en avez marre.

Vous sentez que votre relation avec votre partenaire est en train de moisir.

À vos débuts, vous n’aviez pas prévu de date de péremption, mais plus le temps passe et plus vous avez l’impression que la relation va atteindre un point de non-retour.

Vous n’avez plus rien à vous dire et vous vous embêtez de plus en plus ?

Vous êtes chacun avec votre téléphone quand vous êtes ensemble ? Encore pire : vous jouez à Candy Crush lors d’un dîner amoureux ? 

Vous avez l’impression d’être dans une routine mortelle ? Parce que vous faites toujours la même chose et vous n’expérimentez plus rien ?

Votre désir diminue de plus en plus ?

Vous commencez à voir de plus en plus le négatif chez la personne ? Et pire encore : l’idée de rencontrer de nouvelles personnes vous frôle l’esprit ?

“Peut-être que l’herbe sera plus verte ailleurs ?” Vous dites-vous.

Il y a deux écoles. Celle où l’on va vous dire : “Tu n’as qu’a quitter la personne, et tu trouveras quelqu’un d’autre” et la deuxième où l’on vous dit “Est-ce que tu es sûr d’avoir tout tenté avant de vouloir quitter cette personne, surtout si tu tiens à elle ?”.

Moi je cherche toujours le positif et je suis partisan de la deuxième école. Je n’ai pas forcément envie de vous dire qu’il n’y a qu’une seule option. Il y a toujours une autre perspective, et c’est ce qu’on va voir ici.

Ceci dit, on peut continuer.

Il y a des chances que vous vous êtes tout simplement habitué à votre relation et à votre partenaire. Vous avez peut-être pris cette relation comme acquise. Or rien n’est acquis dans la vie. Et dès lors que l’on commence à prendre pour acquises certaines relations (sans forcément s’en rendre compte), il y a des chances de perdre la saveur du début. La relation peut devenir fade. On veut alors autre chose.

Pourtant, au fond de vous, vous savez que vous l’aimez. Vous êtes attaché et vous n’avez pas envie que cette relation continue sur cette voie-là et se termine sur une note amère.

N’est-ce pas ?

Je vous comprends.

J’ai vécu cela. Deux fois pour être plus précis. La première fois, je m’en suis rendu compte trop tard. Je n’avais pas assez de recul sur la situation et j’étais plutôt novice en la matière. La relation a explosé en pleine altitude.

Ça a fait mal.

La deuxième fois, j’ai pu me relever. Ce n’était pas facile, mais ça s’est fait. Grâce à des exercices dont je vais vous décrire ici.

Bon.

L’heure est grave, mais pas tant que ça. 

J’ai deux choses à vous dire.

Tout d’abord, c’est normal. Oui, c’est normal. Et tout couple qui se respecte peut arriver à ce genre de situation.

La vie est comme une montagne russe : vous montez puis vous redescendez, vous montez à nouveau, vous stagnez, puis vous redescendez avant à nouveau de monter.

S’il n’y avait pas de bas, il n’aurait pas non plus de haut. Il faut donc connaître des périodes basses pour apprécier à leurs justes valeurs les moments de bonheur. Right ?

Ensuite, deuxième chose que je voulais vous dire : j’ai une bonne nouvelle.

Il n’est pas trop tard et vous pouvez raviver la flamme de votre couple. Vous allez pouvoir le faire. Croyez-moi. Et c’est d’ailleurs le but de cet article.

Je n’ai pas envie de vous laisser tomber.

Vous rappelez-vous à vos débuts ?

Vous rappelez-vous lorsque vous n’étiez pas encore ensemble et que vous vous séduisiez entre vous ? Vous rappelez-vous de votre relation à ses débuts ?

Vous viviez probablement un rêve. La relation était pétillante. Vous étiez attentif(ve) et vous étiez à l’écoute de votre partenaire.

Vous étiez très peu, voir pas du tout distrait(e) par votre téléphone.

Vous pensiez à lui/elle tout le temps. Vous étiez engagé. Vous faisiez des choses ensemble. Vous expérimentiez. Vous vous souriiez. Vous rigoliez. Vous étiez drôle et plutôt optimiste.

C’était parfait.

Votre relation était digne des relations que l’on peut observer dans les Walt Disney. Vous n’aviez pas à rougir.

Vous rappelez-vous de cette personne que vous étiez ?

Oui ?

Top. Mais comment faire maintenant pour raviver la flamme de votre couple comme à ses débuts ? 

J’ai une idée sur la question, mais je risque de vous choquer.

Vous devez vous assurer d’être PIG. Cochon en anglais pour les intimes. Donc vous devez être un/une cochon(ne) !

Je vois vos yeux qui s’écarquillent.

Rassurez-vous. C’était une petite blague, je ne vais pas vous demander de faire le/la cochonne ;).

J’ai plutôt envie de vous présenter le modèle PIG. Un modèle que j’aimerais beaucoup que vous gardiez en tête puisqu’il va vous aider à aller de l’avant et va vous aider à sauver votre couple.

Après ce modèle PIG, j’aimerais vous parler également d’une autre composante fondamentale d’un couple qui fonctionne.

Vous êtes prêt ?

C’est parti.

Le modèle PIG

Être PIG signifie : être Positif, être Intéressé(e) et avoir de la Gratitude.

P comme positif

Eh oui. Personne n’aime être avec des personnes négatives, n’est-ce pas ? La première chose qui tue à petit feu une relation est le fait d’être constamment dans la plainte et dans la négativité.

“Je n’y arriverai pas”. “C’est comme ça et puis c’est tout”, “Tu ne fais rien pour arranger les choses”, “Tu es toujours comme ça”, “ça ne sert rien de vouloir changer telle ou telle chose”.

Bref, vous m’avez compris.

John Gottman, ou l’homme qui prédit les divorces en 15 minutes a étudié sur plus de quarante ans, les couples qui durent. Il s’est particulièrement intéressé à l’impact qu’avaient les remarques positives et négatives. À la suite de ses études, il en a déduit la chose suivante : pour qu’une relation soit durable,  le ratio optimal interactions positives et interactions négatives dans un couple se doit être de 5:11)Les couples heureux ont leurs secrets – John Gottman. En d’autres termes, les remarques positives doivent être environ cinq fois plus nombreuses que les remarques négatives. Il faut cinq gestes d’assentiment ou de soutien pour contrer un seul reproche.

Dès lors que le nombre d’interactions négatives augmente, le risque de se séparer augmente considérablement.

C’est une des conclusions édifiantes de ce chercheur.

Regardez.

C’est comme si que vous décidiez de suivre un régime. Vous mangez alors sainement sept jours sur sept. Puis, un jour, vous voyez ce magnifique dessert en face de vous. Un dessert qui vous fait baver.  Un extra qui ne rentre pas dans le cadre du régime. Bon, okay vous le mangez. Ce n’est pas très grave.

Cela ne va pas impacter négativement votre santé.

Au contraire, si vous prenez ce même dessert après une grosse assiette de frites et deux gros burgers, la situation n’est plus la même.

Bon, c’est vrai. L’exemple n’est pas fou, mais c’est ce qui m’est passé par la tête.

Qu’est-ce que je veux dire par là ?

Soyez optimiste. Ayez un regard positif sur les choses de votre vie. Relations comprises. Cela se passe mal ? Posez-vous les bonnes questions.

Qu’est-ce que vous pouvez faire pour arranger la chose ? Qu’est-ce que vous pouvez apprendre de cette situation ? Qu’est-ce qui peut vous faire grandir, évoluer ? Comment changer le point de vue pour voir la situation d’un angle plus positif ?

Tout est une question de perception ! Et sachez que peu importe la situation (et vous allez peut-être étonné), il y a toujours quelque chose de positif. Toujours, et c’est d’ailleurs ce que j’enseigne sur mon blog.

Ayez un style explicatif positif.

C’est à dire ?

Changez de perception face aux évènements.

Regardez. Prenez deux personnes différentes mais qui ont loupé le même examen. Voici comment l’optimiste va expliquer cet échec à soi et à sa partenaire :

“J’ai loupé cet examen, mais je ferai mieux la prochaine fois. C’était un examen difficile et je ne suis pas le seul à avoir échouer. Je réussirais quoiqu’il arrive, comme je l’ai fait auparavant. “.

Voici maintenant le point de vue du pessimiste :

“J’ai loupé l’examen. Je ne pourrai plus jamais le repasser. Je suis vraiment nul et je ne suis bon à rien”.

La différence est flagrante, n’est-ce pas ?

Entre les deux, quelle version préférez-vous écouter ? La première sans doute.

Pourtant, bien des personnes se situent dans le deuxième cas. Ce qui est “marrant” est que lorsque je pose cette question à des personnes qui sont vraiment négatives, elles sont choquées de la différence et choisissent comme vous : la deuxième proposition.

Les recherches sont sans appel. Les couples qui partagent des émotions positives et qui sont optimistes face à la vie réussissent mieux leur relation.

Si vous êtes heureux et que vous arrivez à l’exprimer, votre partenaire le sera également. C’est à vous de décider si vous souhaitez redonner de l’élan à votre relation en insufflant un peu de positif.

Est-ce que vous souhaitez vraiment laisser cette situation traîner ? Je ne pense pas. Ou alors, vous n’en avez plus rien à faire de votre partenaire ou de la relation.

Rien ne se dresse devant la volonté.

P comme Positif

Peu importe la situation, soyez positif. Il y a toujours une solution et il y a toujours quelque chose de bon à tirer d’une situation. En étant positif, vous changerez votre monde intérieur.

Plan d’action : comment devenir plus positif ?

De votre côté, vous allez faire deux choses.

Premièrement, lisez la méthode RAIN pour apprendre à réagir positivement face aux évènements négatifs.

Deuxièmement, munissez-vous d’un journal. Et tous les soirs, notez trois choses positives qui se sont déroulées dans votre journée. Cela peut-être n’importe quoi, du moment où c’est positif. Par exemple : vous avez vu tel ou tel ami, vous avez mangé un bon repas le midi, le temps est magnifique dehors, etc. Au début, c’est assez challengeant parce que votre cerveau n’est pas habitué. Mais avec le temps, vous allez trouver de plus en plus de choses positives et vous risquez d’être assez surpris. Avec le temps, vous deviendrez beaucoup plus positif. C’est certain et de nombreuses études scientifiques le montrent.

“Au début, je ne trouvais qu’une-deux choses positives et encore. Puis maintenant, après plusieurs semaines, je peux facilement avoir 10-15 éléments positifs dans ma journée !”. C’est ce que m’a dit une fidèle lectrice.

Ensuite, avec votre partenaire, vous allez vous créer des moments de connexions positives. Pour cela, verrouillez deux-trois jours dans la semaine avec elle/lui et munissez-vous d’un journal. Vous allez noter un souvenir commun que vous avez eu. Remémorez le ensemble, refaites vivre les émotions positives par rapport à cet évènement. Faites comme si que cela venait de se produire. Ainsi, vous recréez un moment positif entre vous.

I comme Intéressé(e)

Imaginez que votre partenaire vienne vers vous et vous dise la chose suivante :

“Chéri, je viens d’être promu à mon travail !”. Comment réagiriez-vous ?

  1. Tu vas voir encore plus de stress et tu vas travailler encore plus longtemps. On va moins pouvoir profiter.
  2. C’est vrai ? Cool ! Au fait, tu as vu la bande-annonce de la nouvelle saison de Game of Throne  ?
  3. C’est génial !
  4. C’est une superbe nouvelle ! Comment tu as fait pour obtenir cette promotion ? Dis-m’en plus ?

Si vous avez choisi les propositions 1. et 2., vous avez activé le mode destruction. Game over. Non sans rire, ce sont des propositions dites destructives c’est-à-dire que clairement, vous n’en avez rien à faire de ce que votre partenaire vous dit.

Je ne dis pas que vous n’aviez pas de bonnes attentions. Vous avez jugé bon en pensant qu’elle/il va avoir plus de stress et qu’elle va travailler plus longtemps avec sa promotion. Ou encore que vous pensiez bien faire en lui parlant de sa série préférée.

C’est une chose.

Cependant, vous venez de tuer une émotion. Vous avez tué l’émotion positive qu’elle voulait partager avec vous. À cet instant T, elle voulait créer une connexion positive. Et vous, qu’avez-vous fait ? Vous l’avez déconnecté. Bim.

Donc

Réponse 1 de type Active destructive

Réponse 2 de type Passive destructive

Évitez.

Si vous avez choisi les propositions 3. et 4., c’est beaucoup mieux.  Ces propositions sont dites constructives.

Le “C’est génial” est sympa mais ça reste… sympa. Sans plus. Cela ne stimule pas du tout la conversation avec votre partenaire. C’est comme le “ouais, ça va” automatique que vous balancez aux gens que vous croisez au travail.

La meilleure proposition reste le numéro quatre. C’est ce que les chercheurs appellent la Réponse Constructive et Active (RCA ou ACR en anglais). Et une relation qui se base sur l’utilisation régulière du RCA.

Réponse 3 de type Passive constructive

Réponse 4 de type Active constructive 

En prenant en compte cela, la qualité de votre relation ne peut qu’aller vers le haut.

Regardez dans le passé. Combien de fois avez-vous tué des connexions positives ? Combien de fois avez-vous chercher à vous intéressé vraiment à que votre partenaire vous dit ? Ce sont des questions qui méritent d’être posées.

I comme Intéressé

Soyez intéressé par ce que votre partenaire a à vous dire. En étant dans l’écoute active et la bienveillance, vous ne ferez que renforcer votre couple. Vous renforcez des moments d’intimités entre vous

Plan d’action : comment devenir plus intéressé(e) ?

  • Pratiquez le RCA. La prochaine fois que votre partenaire partagera une nouvelle positive avec vous, soyez proactif(ve) en demandant des détails et soyez constructif(ve) en apportant vous aussi de la positivité dans votre réponse.
  • Pratiquez l’écoute active, c’est-à-dire que vous allez chercher à reformuler ce que votre partenaire vous dit pour vérifier que vous avez bien compris. Le but étant d’écouter VRAIMENT et ne pas chercher à absolument répondre. L’écoute active permet de créer de l’intimité et de renforcer le lien entre vous. L’écoute est primordiale.

G comme Gratitude

La gratitude est une composante fondamentale pour être plus heureux et plus positif au quotidien. Elle pourrait même raviver la flamme perdue au sein de votre couple.

Vous étiez peut-être positif et heureux à vos débuts mais avec le temps, cette sensation est passée. Vous vous êtes lassés et votre niveau de bonheur est revenu à la normale. C’est ce qu’on appelle l’adaptation hédonique.

En gros, cela veut dire qu’on a tendance à s’adapter rapidement aux évènements qui nous arrivent. Qu’ils soient positifs ou négatifs.

Par exemple, quand on pense que l’on va devenir heureux en gagnant au loto, c’est totalement faux. C’est certain que vous allez devenir plus heureux(se) les premiers jours, premières semaines, premier mois. Mais je vous assure qu’après, vous allez revenir à votre niveau de bonheur initial, c’est à dire votre niveau avant d’avoir gagné au loto.

Si vous étiez malheureux(se) avant. Vous le redeviendrez.

Vous avez acheté une nouvelle voiture ? Vous avez eu une promotion ? Vous avez obtenu quelque chose que vous désiriez tant ? Vous avez commencé à sortir avec une personne ?

Yes, c’est top et vous êtes ravi.

Mais c’est éphémère. Cela ne va durer qu’un certain temps. Parce qu’après, vous allez vous y habituer. Vous allez prendre cette chose ou cet événement comme acquis.  Conséquence ? Vous allez en vouloir plus. Vous allez vouloir chercher autre chose qui vous procure cette dose de bonheur.

Vous avez perdu cette capacité à apprécier les choses que vous possédez.

Regardez.

C’est comme si que vous revoyiez votre partenaire après plusieurs jours/semaines sans l’avoir vu. Vous allez être enchanté(e), excité(e) et heureux(se).  Vrai ?

Par contre, lorsque vous le/la voyez tous les jours, c’est la lassitude qui gagne du terrain. “Okey, c’est normal que je la voie”. Je simplifie mais l’idée est là.

Il faut alors trouver une stratégie pour pallier à ce manque.

Les recherches ont montré que le sentiment de reconnaissance que vous avez envers votre partenaire augmente le sens de la connexion que vous partagez tous les deux et augmente le sentiment de satisfaction de votre relation amoureuse.

Prendre pour acquis son partenaire est un poison.

La gratitude est l’antidote.

En exprimant de la gratitude l’un envers l’autre, vous vous engagez dans un cercle vertueux. Vous vous rendez compte de la vraie valeur de l’autre et vous serez plus déterminé à agir pour le bien-être de la relation.

De plus, votre partenaire se sentira apprécié(e) et à son tour exprimera de la reconnaissance envers vous. Elle/Il reconnaîtra votre valeur à vous et sera plus déterminé(e) à agir pour le bien-être de la relation, et ainsi de suite.

Génial, n’est-ce pas ?

G comme Gratitude

La gratitude est une composante fondamentale du bonheur. Soyez reconnaissant pour les choses que vous avez. Y compris votre relation.

Plan d’action : comment pratiquer la gratitude ?

  • Lisez l’article sur le pouvoir puissant de la gratitude.
  • Comme dans le point deux, munissez-vous d’un journal. Cela sera votre journal. Personne d’autre, autre que vous deux ne pourra le lire. Sur plusieurs semaines, plusieurs fois par semaine, écrivez trois à cinq choses pour lesquelles vous pouvez exprimer de la gratitude envers votre partenaire : quelque chose qu’il/elle a réalisé en particulier, une qualité qu’il/elle possède, ou quelque chose que vous avez remarqué sur lui/elle. Focalisez-vous sur les sensations positives que cela vous procure. Et si possible, pensez à des moments positifs à deux.
  • Variante : verrouillez-vous des moments dans la semaine pour faire cet exercice. Vous allez chacun écrire de votre côté une chose que vous appréciez chez l’autre ou un souvenir que vous avez partagé ensemble. Ensuite, vous échangez le morceau de papier et vous lisez chacun votre tour ce qui est écrit. Regardez la réaction de chacun et essayez de ressentir vos émotions durant ce moment de partage.

Le modèle PIG ne serait rien sans ces deux autres éléments

Je considère le modèle PIG comme étant un pilier d’une relation qui fonctionne correctement, et avec du recul cela joue énormément sur le dynamisme de la relation.

Cependant, il est vrai que cela ne fait pas tout et c’est pour cela que je rajouterais deux éléments :

Le partage d’expérience

L’amour grandit à travers les expériences partagées avec votre partenaire. Les couples dont la flamme est perpétuellement allumée pratiquent des activités et partagent des moments ensemble.

Les meilleurs moments proviennent bizarrement des petits moments passés ensemble comme le simple fait de cuisiner ensemble, de faire du sport ensemble, d’échanger intellectuellement des idées, de danser ensemble, d’apprendre une nouvelle compétence ensemble, partir à l’aventure, etc.

Toutes ces expériences partagées participent à la création de cette chaîne de mémoires positives. Vous construisiez des bases positives et solides tout en renforçant la connexion entre vous deux.

Je suis partisan de partager des activités ensemble et d’être toujours dans cette quête de découverte. De mon point de vue, dès le moment où vous ne faites plus rien ensemble, c’est le début de la fin.

Vous êtes d’accord ? Laissez un commentaire pour partager votre point de vue.

Le contact physique

La clé d’une relation qui dure et qui ne s’éteint pas ? Yes, le contact physique. Je ne parle pas forcément de faire constamment l’amour.

Je parle aussi de simples gestes d’affections comme des câlins ou des bisous.

Et les attentions physiques sont tellement puissantes que même si la relation n’est pas parfaite, cela peut aider à évacuer le négatif.

Par exemple, il y a des couples qui ne sont pas satisfaits pleinement de leur relation pour des problèmes divers et variés. Cependant, si leur niveau de contact physique reste haut, ces couples restent follement amoureux l’un envers l’autre. Ce sont des études qui ont montré ça.

Le contact reste une protection positive de la qualité de la relation.

Comment ça se fait ?

Entre autres, durant un bon contact physique, il y a ce qu’on appelle l’ocytocine, l’hormone du plaisir, qui est relâché dans votre corps. Cette hormone vous fait sentir beaucoup plus proche de votre partenaire. Vous créez ainsi des moments positifs et plaisants ensemble.

Rappelez-vous le P du modèle PIG.

Les recherches sont fermes dessus. Les couples qui sont avares sur les contacts physiques ressentent moins d’amour et la flamme de leur relation a tendance à diminuer au cours du temps.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Câlinez-vous, faites l’amour, embrassez-vous.

À travers cet article, nous avons vu donc cinq composantes fondamentales pour qu’un couple fonctionne correctement et dont la flamme reste perpétuellement allumée :

  1. Soyez positif(ve) vous et votre partenaire
  2. Soyez intéressé(e)
  3. Ayez de la gratitude
  4. Partagez (plus) des moments ensemble
  5. Ayez régulièrement des contacts physiques

En prenant en compte ces cinq composantes, vous mettez toutes les chances de votre côté pour une relation qui fonctionne et qui dure dans le temps.

Facile ?

Non.

Je ne vais pas vous mentir. Comme tout, il y a du travail. Mais ça vaut le coup. Il n’y a rien de plus beau qu’un couple qui fonctionne bien et dont la complicité est au rendez-vous.

Il n’y a rien de plus beau qu’un couple dont la flamme est éternelle.

Alors, courage. Si vous tenez vraiment à votre relation, vous pouvez le faire. Investissez-vous. Vous allez être récompensé.

Je compte sur vous. Vous le méritez.

Merci pour votre attention.

Morgan, l’auteur de cet excellent blog, a peut-être des choses à rajouter. Peut-être que vous aussi. Alors, partagez votre expérience et votre ressenti dans les commentaires.

J’y répondrai avec plaisir.

Sinon, vous pouvez me retrouver sur mon blog où l’on parle optimisme.

Lirone, Dr love le temps d’un article

References   [ + ]

1. Les couples heureux ont leurs secrets – John Gottman

Découvrez un programme de 30 jours pour booster votre couple

Basé sur des études scientifiques :


  • 1 action par jour pour être plus heureux

  • ou amorcer un changement positif dans votre couple


Télécharger gratuitement
Morgan
 

En couple depuis 2008, j’ai vécu de véritables galères dans ma relation amoureuse. Après avoir touché le fond, j’ai décidé de reprendre en main ma vie à deux en me lançant à la découverte des couples heureux et de leur quotidien. Ce que j'ai découvert m'a bouleversé. Je souhaite désormais vous le partager.

Click Here to Leave a Comment Below 2 comments
Moussa

Bonjour ! La méthode PIG est très intéressante .
Mais je souhaite que tu ne la traduise plus ” PIG ” en Anglais car elle déteint négativement sur la qualité de l’approche de la méthode qui est très riche et ne butte sur aucune conscience par ailleurs !

Très Amicalement !

Moussa . A très bientôt !

Reply

Leave a Reply: