Les couples heureux ont leurs secrets

Phrase-résumé deLes couples heureux ont leurs secrets” : Le professeur Gottman nous livre les résultats de plus de 40 années de recherche sur les relations amoureuses entre hommes et femmes. Il nous explique les 7 principes fondamentaux pour vivre une vie de couple heureuse et épanouissante sur le long terme. Sa méthode se base sur l’immense quantité de données qu’il a pu récolter et analyser auprès de plusieurs centaines de couples.  Il n’hésite pas non plus à critiquer les méthodes défaillantes enseignées depuis des décennies par des “experts conjugaux”. Il nous propose un voyage pour découvrir les secrets des couples heureux !

Chronique et résumé de “Les couples heureux ont leurs secrets” :

 

John Gottman est professeur de psychologie à l’Université de Seattle, dans l’État de Washington. En 1972 et en partenariat avec l’Université, il crée un laboratoire afin de mener une recherche approfondie sur les mécanismes du mariage et du divorce.

Chapitre 1 – Au coeur du « Love Lab » : la vérité sur les couples heureux

 

Ce laboratoire, qui est en réalité un appartement équipé de caméras, micros et divers capteurs en tout genre, est surnommé le « Love Lab ». Certains couples se sont portés volontaires pour participer à l’expérience et vivre pendant quelques jours sous les yeux des caméras. Les scientifiques ont pris soin d’enregistrer chacune de leur parole ou expression, et les différents capteurs ont su déceler le moindre signe de stress en calculant l’accélération de leur rythme cardiaque, leur flux sanguin, leur tension artérielle, leur transpiration, leurs fonctions immunitaires.

Au total, c’est pas moins de 700 couples au sein de 7 études différentes qui ont été étudiés, à l’aide de méthodes scientifiques rigoureuses, par le professeur Gottman et ses équipes.

L’objectif était simple, découvrir la vérité sur le mariage et répondre ENFIN aux questions qui plongent chacun d’entre nous dans le flou totale : Pourquoi est-il parfois si difficile de vivre en couple ? Pourquoi certains couples semblent-ils résister à l’épreuve du temps, tandis que d’autres échouent brutalement ? Comment peut-on sauver un mariage et une relation amoureuse au bord de la rupture ?

C’est par ces mots plein d’espoir que s’ouvre le livre.

Prédire le divorce avec un taux d’exactitude de 91% !

C’est en effet avec ce pourcentage de justesse que le professeur Gottman est capable de vous annoncer si votre mariage va durer ou bien s’arrêter.

Sa méthode est révolutionnaire
dans le sens où elle se base exclusivement sur des données scientifiques recueillies pendant près de 40 années de recherche. Là, où les conseillers conjugaux, se proclamant experts, se basent essentiellement sur leur formation professionnelle, leur expérience, leur intuition, leur propre histoire familiale, voire leurs convictions religieuses, mais non des faits scientifiques démontrables.

Ce sont les résultats de ses études, et non ses propres opinions, qui forment la base des 7 principes pour réussir son couple de John M. Gottman !

 

L’intelligence émotionnelle est l’un des secrets des couples heureux

Le professeur Gottman dit ceci :

Les fondements de la réussite d’un couple sont en réalité étonnamment simples. Plus de 40 années d’études et de recherches scientifiques ont démontré que les couples heureux n’étaient pas plus intelligents, plus riches ou plus psychologues que les autres. Ce qui fait la différence avec les autres, c’est que les couples heureux sont parvenus à établir une dynamique qui empêche leurs pensées ou sentiments négatifs à l’égard de l’autre (et elles existent chez tous les couples) de submerger leurs pensées ou sentiments positifs. Ils forment ce que j’appelle les couples émotionnellement intelligents.

À en croire l’auteur, l’intelligence émotionnelle permettrait aux partenaires de se comprendre et de se respecter l’un l’autre. Cette compétence serait à la base d’une relation saine et durable.

Pourquoi vouloir sauver son couple

Le livre nous apprend qu’en France, on enregistre plus de 120 000 divorces par an, dont la moitié avant la 7e année de vie commune. Le taux de divorce des seconds mariages est de 10% supérieur à celui des premiers.

La situation est-elle grave docteur ? Oui !

Grâce aux recherches de Lois Verbrugge et James House, de l’Université du Michigan, nous savons désormais qu’un divorce peut, en fragilisant les partenaires, augmenter les risques de maladies d’environ 35% et qu’il peut même écourter l’espérance de vie de 4 ans en moyenne. Au contraire, les gens heureux en amour vivent plus longtemps et en meilleure santé.

C’est difficile à prouver scientifiquement, mais l’auteur suppose que les partenaires malheureux sont plongés en permanence dans un état de stress physique et psychologique. Ce stress intensifie le processus normal d’usure du corps et de l’esprit ce qui se traduit par diverses maladies et par un certain nombre de désordres psychiques comme l’anxiété ou la dépression.

Le contraire est également vrai, les couples heureux sont en meilleure santé que les autres. Gottman le prouve en observant un taux de globules blancs (ceux responsables de la défense du système immunitaire) et un taux de cellules tueuses (responsables de la destruction des cellules endommagées) plus élevées chez les couples heureux.

On apprend aussi qu’un foyer soumis aux tensions conjugales a un impact direct sur la santé des enfants qui y vivent. Les enfants observés lors de l’expérience présentaient un taux d’hormones liées au stress plus élevé que la moyenne. Ces enfants démontraient également des signes de dépression, d’agressivité et d’échec scolaire.

 

Pourquoi la plupart des thérapies de couple échouent ?

Gottman explique ensuite pourquoi les thérapies de couple basées sur l’écoute active ne fonctionnent pas ! Il s’agit d’une méthode de thérapie, créée par Carl Rogers, qui consiste à encourager l’échange entre la personne qui parle et celle qui écoute.

Le partenaire doit réagir de façon ouverte et sans jugement de valeur à tous les sentiments et pensées exprimés par l’autre.

En contraignant chaque partenaire à envisager les différends du couple en fonction du point de vue de l’autre, les problèmes sont censés se résoudre sans colère.

Bien que l’écoute active peut être utile dans certaines circonstances et améliorer les querelles ou en diminuer la fréquence, elle ne peut à elle seule sauver un mariage.

Les études de John M. Gottman démontrent que la résolution efficace des conflits au sein d’un couple n’est pas ce qui garantit la réussite la relation.

Même les couples heureux peuvent avoir des scènes de ménage. Ce n’est pas parce que le ton monte que la relation est en danger.

 

Éliminer les mythes du mariage

Dans cette partie, l’auteur souhaite dissiper d’autres fausses croyances au sujet du mariage et de la vie de couple.

  • Les névroses ou les problèmes de personnalités rendent le mariage impossible: pour se marier, il ne faut pas avoir une personnalité parfaite ou normale, mais simplement trouver quelqu’un qui accepte de vivre avec.
  • Les activités partagées renforcent le couple : tout dépend de la façon dont on fonctionne ensemble lorsque l’on pratique ces activités.
  • Le système du donnant-donnant : en réalité, ce système est caractéristique des mariages malheureux où les partenaires se sentent obligés de tenir les comptes. Les couples heureux n’ont pas besoin de se dire que l’un fait ça et l’autre ça, ils se contentent de le faire parce qu’ils se sentent bien dans leur relation.
  • L’évitement des conflits est grave : ce qui pose problème, c’est lorsqu’un des partenaires veut discuter d’un conflit tandis que l’autre préfère fuir. Si les 2 partenaires ne veulent pas en parler, alors il n’y a pas de problème dans la relation.
  • L’infidélité est la cause fondamentale du divorce : dans 80% des cas, les divorcés estiment que leur mariage a échoué parce que leur partenaire, en s’éloignant progressivement d’eux, a détruit leur complicité ou encore parce qu’ils ne se sentaient plus aimés ou appréciés. Seuls 20% des couples citaient l’infidélité.
  • Les hommes et les femmes viennent de planètes différentes : pourtant, les couples heureux sont eux aussi composés de 2 extraterrestres 😛 Les différences entre les sexes peuvent contribuer aux problèmes conjugaux, mais ils n’en sont pas la cause.

Pour balayer complètement ce dernier mythe, Gottman dit ceci :

La satisfaction amoureuse et sexuelle d’une femme au sein du mariage dépend à 70% de la qualité de l’amitié du couple. Pour les hommes , c’est également le critère déterminant. Autrement dit, les hommes et les femmes viennent bien de la même planète.

 

Chapitre 2 – Comment prédire le divorce ?

Dans ce chapitre, Gottman nous donne SA recette pour détecter les relations vouées à l’échec.

Il nous explique que ce n’est pas la dispute en elle-même qui est dangereuse pour une relation, mais plutôt COMMENT les partenaires se disputent.

 

1er indice : Démarrage brutal

Un démarrage brutal lors d’une discussion débute par des critiques, des sarcasmes, une forme de mépris ! Un démarrage brutal condamne à l’échec. Les propos sont porteurs d’une énorme charge négative et cette négativité reste jusqu’à la fin de la conversation. Si l’on ne fait rien, la situation peut rapidement déraper.

 

2e indice : Les quatre cavaliers

Ce sont des types précis d’interactions négatives qui, si l’on ne les arrête pas, finissent par devenir fatales à une relation.

Généralement, ils se présentent dans l’ordre suivant : la critique, le mépris, l’attitude défensive et la dérobade (la fuite).

  1. La critique : Ne pas confondre un reproche et une critique. Un reproche est fondé sur une action/un comportement spécifique de votre partenaire. Une critique est plus globale et porte sur le caractère ou la personnalité.
  2. Le mépris : Faire preuve de sarcasme et de cynisme envers l’autre. Il empoisonne une relation, car il exprime du dégoût. Il est très difficile de résoudre un conflit lorsque le mépris est présent.
  3. L’attitude défensive : Le fait de chercher à se défendre en répondant aux arguments de l’autre. C’est en réalité un reproche adressé à votre partenaire.
  4. La dérobade (ou l’art de l’esquive) : La dérobade survient généralement après les autres cavaliers. Une fois que l’environnement (la relation) est suffisamment hostile pour donner envie de fuir la conversation, et par la même occasion son couple.

 

3e indice :  La noyade

Cette charge de négativité qu’entraîne le conflit provoque un sentiment de noyade émotionnelle. Un stress élevé, dont la seule façon de se mettre à l’abri est de se désintéresser affectivement de la relation.

En quelques mots, ce qui se passe dans notre cerveau, nos pensées et nos émotions joue un rôle dans notre manière de réagir. Ces conflits sont stressants pour les protagonistes.

 

4e indice : Le langage corporel

Le sentiment d’être submergé est perturbant pour le corps (accélération du rythme cardiaque, sueurs, augmentation de la tension artérielle, etc.)

Lorsque ces symptômes de stress se produisent au cours d’une discussion avec votre partenaire, les conséquences sont désastreuses.

L’aptitude à traiter l’information est diminuée. Il est plus difficile d’être attentif à ce que dit votre partenaire. La capacité à résoudre les problèmes de façon créative disparaît. Il ne reste plus que la réaction la plus primitive : combattre (critiquer, mépriser, se défendre) ou fuir (se dérober, s’enterrer dans le silence).

Toute possibilité de résoudre le conflit d’origine a disparu. La discussion ne fera qu’empirer la situation.

 

5e indice : L’échec des tentatives de rapprochement

L’un des éléments les plus déterminant pour prédire un divorce est l’échec ou la réussite des tentatives de rapprochement.

Un couple heureux apprend à utiliser des techniques de rapprochement pour « désamorcer » la bombe.

Dans un couple malheureux, même les tentatives de rapprochement les plus évidentes ne sont pas perçues ou alors ignorées.

 

6e indice : Les mauvais souvenirs

Lorsque la négativité règne dans une relation, le passé du couple est également compromis.

Un couple submergé par la négativité racontera une version « noircie » ou alors se concentrera sur les points négatifs de leur rencontre.

Alors qu’un couple heureux se focalisera sur les points positifs. Il privilégie les souvenirs heureux.

Finalement pour résumer, 4 étapes signent l’arrêt de mort d’une relation :

  1. On considère que ses problèmes conjugaux sont graves.
  2. On a l’impression qu’il est inutile d’en discuter. On tente de résoudre seul ses problèmes.
  3. On se met à mener des existences parallèles.
  4. La solitude s’installe

Lorsque la solitude s’installe, l’un ou les deux partenaires peuvent avoir une liaison. Ça en est le résultat et non la cause du divorce.

Vous êtes maintenant familiers les causes d’un divorce.

Mais enseigner aux couples comment gérer leurs conflits, comment éviter les 4 cavaliers dans leur relation ou comment ne pas se laisser submerger ne suffit pas.

Plutôt que de se concentrer sur « comment ne pas faire ce qui ne fonctionne pas » il vaut mieux de se consacrer sur « comment faire ce qui fonctionne ». Et c’est là, le coeur des résultats du professeur Gottman.

Le moyen de ressusciter une relation, ou de la protéger contre la rupture, ne réside pas dans la façon dont on gère les différends, mais dans la façon de vivre ensemble en dehors des périodes conflictuelles. La base de mon approche est de renforcer l’amitié qui existe au coeur de toute relation amoureuse.

 

Chapitre 3 –  Loi 1 : Enrichir sa « carte du tendre »

Dans ce chapitre, Gottman nous explique que les couples malheureux se connaissent très peu ou très mal. Ils croient se connaître, alors que ce n’est pas le cas.

Au contraire, les couples heureux se connaissent intimement et connaissent leur univers respectif.

Ils détiennent ce que le professeur Gottmann appelle une « carte du tendre détaillée ». Cette carte du tendre représente la zone du cerveau où l’on stocke toutes les informations pertinentes sur la vie de notre partenaire.

Autrement dit, les couples heureux ont réservé un large espace cognitif à leur vie à deux. Ils se rappellent des évènements marquants de la vie de l’autre, et remettre à jour leurs informations régulièrement afin d’être toujours à jour sur les sentiments et les faits marquants de leur partenaire.

Sans une vraie carte du tendre détaillée, on ne peut pas dire que l’on connaît son partenaire. Et si on ne connaît pas quelqu’un, comment peut-on réellement l’aimer ?

De plus, plus on connait son partenaire et plus on est à même de surmonter les périodes difficiles. Perte d’un emploi, conflits, évènements stressants comme l’achat d’une maison ou la naissance d’un enfant. Bien connaître l’autre, c’est construire une relation solide qui sera mieux préparée durant les tempêtes.

La qualité de la « carte du tendre » n’est pas forcément liée à la longévité de la relation. Un couple peut être ensemble depuis très peu de temps (1 ou 2 ans) mais compenser cela par une intimité très forte. Le contraire est également vrai, malheureusement !

Gottman nous donne comme conseil, au début de la relation, de ne pas avoir honte d’écrire sur un carnet les choses que l’on a peur d’oublier au sujet de son partenaire. Cela viendra naturellement avec le temps.

Mieux connaître sa moitié et partager ses pensées avec elle est un processus continu. C’est même l’oeuvre de toute une vie. Les couples heureux utilisent cette amitié et ces connaissances pour bâtir et enrichir leur relation. Il exprime de la tendresse et de l’estime envers leur partenaire.

 

Chapitre 4 –  Loi 2 : Cultiver la tendresse et l’estime réciproque

La définition de tendresse : Sentiment tendre d’amitié, d’affection, d’amour qui se manifeste par des paroles, des gestes doux et des attentions délicates.

La définition de l’estime : Appréciation favorable que l’on porte sur quelqu’un, bonne opinion, respect et considération qu’on en a.

Selon le professeur Gottman, même une dispute violente peut laisser présager un avenir heureux. Il explique que si le système de tendresse et d’estime d’un couple est encore en état de fonctionner, le mariage peut être sauvé. Ce qui ne signifie pas qu’il soit facile de ressusciter un couple déchiré par les conflits, mais c’est possible.

La tendresse et l’estime sont deux des éléments les plus importants d’une relation sur le long terme. Même au sein des couples heureux des conflits éclatent, mais ils restent convaincus que l’autre mérite d’être honoré et respecté. À défaut, lorsque ce sentiment est totalement absent, la relation n’a aucun espoir de survie.

La meilleure façon de vérifier si ce sentiment de tendresse et d’estime réciproque est toujours présent au sein d’un couple consiste à leur demander de raconter leur passé de couple.

Gottman dit ceci :

Dans 94% des cas, les couples qui narrent leur histoire sous un jour positif auront également un avenir heureux. Lorsque les bons souvenirs sont déformés, le couple a besoin d’aide.

Le fait d’avoir une réserve de bons sentiments l’un envers l’autre, diminue les chances de divorce lorsqu’un couple subit une période tourmentée.

Pour ranimer la flamme, il est tout d’abord important de prendre conscience de l’importance de la tendresse et de l’estime que vous avez pour votre partenaire. C’est l’antidote contre le mépris, si dangereux, dans votre relation.

Plus vous êtes conscient de ce que vous aimez chez l’autre et moins vous aurez de pensées négatives envers lui/elle.

Gottman nous rappelle que même les sentiments positifs les plus oubliés peuvent être ramenés au coeur de la relation. Et pour cela, il suffit d’y penser et d’en parler tous les deux. Le simple fait de repenser à ce qui vous a fait aimer l’autre peut avoir un impact positif dans votre relation et diminuer les sentiments négatifs.

Dans le livre, l’auteur fournit des questions pour évaluer la tendresse et l’estime dans votre relation.

Dès que l’on reconnaît ouvertement dans une conversation les aspects positifs de son partenaire et de son union, la relation s’en trouve renforcée et peut, à partir de là, faciliter la gestion des problèmes du couple, et la mise en oeuvre de transformations positives.

 

Chapitre 5 –  Loi 3 : Se tourner l’un vers l’autre au lieu de se détourner l’un de l’autre

Dans ce chapitre, Gottman nous apprend que les petits détails du quotidien sont cruciaux pour la santé de la relation amoureuse. L’amour se nourrit de gestes très banals et répétés régulièrement.

Hollywood a grandement contribué à déformer notre définition de l’amour et comment entretenir la passion dans le couple. Oui, partir à l’autre bout du monde sur un coup de tête pour passer des vacances de rêves tous les deux est (TRÈS) romantique. Mais si vous n’êtes pas présent au quotidien, cela n’a que peu d’intérêt.

La connexion entre 2 personnes dans un couple se crée grâce aux petits échanges anodins du quotidien.

Chaque fois que vous faîtes savoir à votre partenaire que vous tenez à lui ou elle au cours du train-train quotidien, vous entretenez la flamme.

Lorsque la femme a fait un mauvais rêve et a envie de le raconter, son mari décide de prendre le temps de l’écouter plutôt que de se détourner d’elle par un « je n’ai pas le temps, on en parle plus tard ».

Gottman nomme cela « faire une offre » à son partenaire. On peut faire une offre pour obtenir l’attention, l’affection, l’humour ou le soutien de son partenaire.

Gottman insiste sur l’importance d’avoir un mari et une femme qui choisissent de se tourner l’un vers l’autre plutôt que de se détourner l’un de l’autre. Pour lui, se « tourner vers » est la base du lien affectif, de l’amour, de la passion et d’une vie sexuelle satisfaisante.

L’auteur nous présente également le concept d’avoir un « compte d’épargne affectif ». Plus le couple aura des connexions aussi anodines que celle évoquée plus haut, et plus il créditera son compteur. L’inverse est aussi vrai.

Ce compteur affectif offre un coussin de sécurité en cas de crise
. Il permettra d’atténuer l’importance que vous donnez aux disputes.

Mais ce compteur affectif est avant tout la clé d’un amour durable. Je l’ai déjà dit, mais nul besoin d’un dîner aux chandelles extravagant ou de vacances aux tropiques (même si cela fait toujours plaisir 😃) pour raviver la flamme. Un amour durable se construit dans les petits détails de la vie.

Dans le livre, Gottman nous donne des exercices efficaces pour réapprendre à nous tourner l’un vers l’autre.

Un des exercices très importants pour se tourner l’un vers l’autre est celui de la conversation déstressante. Les études ont montré que la plus efficace est celle qui consiste à se raconter sa journée !

En effet, ce genre de conversation a pour principal effet de réduire le stress qui n’est pas lié à votre couple. Et on le sait maintenant, le stress est un vrai poison pour votre relation, qu’il soit interne ou externe à celle-ci.

Attention, il a des règles à respecter pour que cette conversation ait l’effet escompté et non l’inverse.

Gottman nous donne 10 conseils essentiels pour bien vivre cette conversation déstressante :

  1. Bien choisir son moment : il faut que les deux partenaires soient prêts à parler. Certains ont besoin de plus de temps que d’autres.
  2. S’y consacrer pendant au moins 20 minutes
  3. Discuter uniquement de ce qui vous préoccupe, mis à part de votre relation
  4. Utiliser la technique de l’écoute active : vous devez être concentré sur la conversation
  5. Parler chacun votre tour
  6. Ne donnez pas votre avis sauf si on vous le demande
  7. Intéressez-vous sincèrement à ce que dit l’autre
  8. Rangez-vous dans son camp
  9. Exprimer votre affection : touchez-vous, échangez-vous des mots doux
  10. Valider ses émotions : lui faire comprendre que ses sentiments sont justifiés, par des phrases

Gottman termine ce chapitre par une métaphore avec la danse. Parfois, les partenaires ont envie de se rapprocher et parfois de prendre un peu de distance. Il est important d’évaluer les attentes et les besoins de l’autre avant de tirer la sonnette d’alarme.

Si votre partenaire semble distant, la meilleure attitude à adopter est d’en parler pour essayer de mieux le comprendre et de ce fait optimiser vos attentes mutuelles.

La deuxième partie de cette chronique sur « Les couples heureux ont leurs secrets » se trouve ici.

Recherches utilisées pour trouver cet article :france inter entretenir couple,qualités couple lab love

Découvrez un programme de 30 jours pour booster votre couple

Défi Scientifiquement Prouvé :


  • 1 action par jour pour être plus heureux

  • ou amorcer un changement positif dans votre couple


Relevez le Défi
Morgan
 

J’ai connu de véritables galères dans ma relation amoureuse. J’ai eu à coeur de me remettre en question et de remettre en question mon couple en me lançant à la découverte des couples heureux et de leurs secrets. Découvrez mon exploration dans ce monde merveilleux.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

Découvrez le défi scientifiquement prouvé pour booster votre couple

x